Et les amours?

Publié le 25 Novembre 2016

Devant faire certaines démarches administratives et ne pouvant y arriver toute seule, du fait de mes troubles cognitifs, j'ai demandé l'aide d'une assistante sociale. Habituée à travailler avec des personnes invalides, elle a gentiment proposé de se rendre chez moi afin que je ne doive pas me déplacer. Elle est venue il y a quelques jours.

Après qu'on a rempli pas mal de documents, Madame AS s'apprête à partir. Elle me regarde profondément et m'affirme. " Ce n'est pas parce qu'on est malade qu'on doit oublier sa vie de femme, Anna".

Je lève les yeux vers elle, sans trop comprendre. "Je souffre aussi d'une maladie chronique. Mais, j'ai toujours désiré être maman. Je n'ai pas voulu abandonner ce rêve, quoi qu'en dise mon entourage. Aujourd'hui, j'ai un petit garçon." Clairement, elle en est très heureuse. Hier, par hasard, je l'ai aperçue dans la rue, alors que j'étais dans le bus. C'était l'heure de la sortie des classes. Elle tenait par la main un bout de chou de 6-7 ans. Ils semblaient si bien ensemble, sereins et si proches. Et ça m'a fait chaud au coeur.

Mon rêve à moi n'est pas de devenir mère, c'est de rencontrer quelqu'un. Mais je n'y crois pas.

"J'ai fait une croix là-dessus..." Je lui réponds.

"Pourquoi?"

"Je ne peux rien faire..." 

"Ne regarde pas ce que tu ne peux plus faire, regarde ce que tu peux encore faire. Il y a des hommes qui ont de l'empathie. Ils ne sont peut-être pas très nombreux, mais ils existent. Tu es toute jeune, toute jolie, intelligente... N'abandonne pas!"

Je souris faiblement. C'est pour moi impossible d'imaginer rencontrer quelqu'un. J'en rêve, mais cela me parait être une utopie. Qui voudrait d'un malade cloîtré chez lui? Je crois que l'amour donne des ailes. Je suis sûre que, si je devais tomber amoureuse, la passion du début prendrait le dessus sur mes symptômes. Mais, pour combien de temps? Quelques heures, jours, semaines? 

Et puis, d'un côté plus pragmatique, le problème est également "comment?". Comment rencontrer quelqu'un alors que les seules personnes que je vois sont mes médecins et quelques copines? Je sors uniquement pour faire mes courses et je prends alors tellement sur moi que je m'enferme dans une bulle et ne prête absolument aucune attention à ce qui se passe autour de moi. Je suis aveugle, sourde et muette. Et je me dis que, tant que je n'aurai pas trouvé la recette pour guérir, je devrai affronter la vie seule.

J'espère sincèrement avoir tort...
Et les amours?

Rédigé par Anna

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mwasi 27/11/2016 14:57

Bonjour Anna. En réaction à votre billet sur les amours, je comprends que vous en arriviez à penser ainsi. Quand on vit avec l'EM, il est difficile de prévoir notre état de santé d'une journée à l'autre, et parfois dans la même journée...Il est vrai que vous êtes encore jeune pour "renoncer" mais en même temps je vous comprends 5/5. Les femmes vivant avec l'EM autour de moi et qui ont votre âge, sont dans la même position que vous: elles ne voient pas comment elles pourraient avoir un amoureux dans leur vie....Comment faire physiquement ,et moralement aussi? Où et comment trouver un équilibre affectif avec une maladie invalidante telle que peut l'être l'EM? Malgré mes propos un peu défaitistes, j'ai quand même envie de vous dire ceci: gardez tout de même un minuscule grain d'espoir, caché quelque part en vous....Bonne santé à vous :)